Le sucre mon meilleur ami, vraiment?

Les meilleurs amis vraiment…

Je ne sais pas si vous êtes comme moi… Avant de débuter mon nouveau style de vie, je considérais le sucre comme mon meilleur ami. C’était toujours réconfortant de prendre une bonne crème glacée quand je vivais un mauvais moment ou tout simplement pour fêter un événement heureux. La preuve, dans les films, qu’est-ce que la fille fait lors d’une peine d’amour… C’est le drame et elle mange un pot de crème glacée en entier… Sans avoir de remords, ça la réconforte dans son malheur.

Évidemment, tout ce qui était sucré me faisait saliver. Maintenant, avec ma nouvelle vie, j’ai appris à me contenir de cette addiction qui était vraiment rendue dangereuse pour ma santé. Je ne dis pas que c’est toujours facile, mais lorsque j’en consomme mon corps n’aime pas les sucreries transformées. Aujourd’hui, il me l’indique clairement. L’inflammation et la fatigue s’installent. J’ai aucune envie de productivité et beaucoup moins d’énergie.

Je sais, ce n’est pas un sujet facile puisque la plupart d’entre nous en sommes accro, mais je peux vous rassurer que cette addiction peut-être contrôlée au fil du temps. Il ne suffit que de passer à l’action et y aller étape par étape, afin de ne pas se décourager.

Les glucides

Bien entendu, nous avons tous besoin d’une quantité de glucides pour maintenir un niveau d’énergie et de concentration. C’est en quelque sorte le carburant de notre corps et de notre cerveau.

Le taux de sucre dans le sang

La glycémie correspond à la quantité de glucose dans le sang. Le glucose est bon pour l’organisme, il constitue un carburant énergétique rapide. Lorsque nous mangeons notre glycémie monte puis le pancréas libère de l’insuline. L’insuline transporte le sucre dans le sang et abaisse le taux de glucose. Notre glycémie est régulée par le pancréas et son taux d’absorption dépend du type de sucre mangé. Lorsque le pancréas est trop sollicité par les glucides, il ne produit pas assez d’insuline à long terme et peut entraîner le diabète de type 2 et de l’inflammation.

Si vous avez une glycémie élevée, vous pourriez avoir ces symptômes: fatigue, urines abondantes, soif intense, faim exagérée, irritabilité ou des étourdissements.

Types de sucres

Mauvais: sucre blanc, cassonade, sirop de maïs, farines transformées, riz blanc, craquelins, biscuits, pâtes alimentaires

Bons: fruits, légumes, lait, yogourt, miel, sirop d’érable, mélasse, caroube, farine à grains entiers, riz bruns, légumineuses

Un truc simple, demandez-vous si les composantes sont naturelles ou transformées. Même si un sucre est considéré comme bon, sa consommation doit être limitée, car il est aussi calorique qu’un mauvais sucre.

Le fructose

Le fructose que l’on retrouve dans le mauvais sucre doit être décomposé par notre foie qui donne la formation de corps gras (accumulation de gras dans des zones de réserve)… malheureusement, pas toujours aux endroits où on le souhaiterait.

Trucs

Pour limiter votre consommation de sucre, il serait bon de manger plus de noix, de légumineuses et de légumes crus. Je prépare, moi-même, mes desserts et surtout, je ne mets plus de sucre blanc à l’intérieur. Je le remplace par du sirop d’érable, du stévia ou du miel. J’utilise de la farine de blé ou des farines entières pour l’ensemble de mes desserts. Je mange des fruits (2 portions par jour en perte de poids). J’ajoute de la cannelle à mes plats, car elle est réputée pour assurer l’équilibre glycémique. Je bois de l’eau pour bien m’hydrater et j’utilise l’huile de coco pour la cuisson de mes repas.

Le but de cet article était, avant tout, de mettre en lumière ce fléau qui est notre consommation de sucre en 2019. À mon avis, l’industrie alimentaire en profite beaucoup trop. Il est vraiment temps de lui montrer que nous ne sommes pas dupe, afin que celle-ci se conforme aux exigences de ses consommateurs en matière d’alimentation…

Si vous pensez que cet article pourrait aider une amie, n’hésitez pas à lui transmettre.

Amitié Nancy xoxo

>